Combien rapporte une laverie automatique ou une station de lavage auto ?

Acheter une laverie en libre service est un petit investissement rentable. En effet, une fois l’affaire lancée, elle tourne presque toute seule, et il n’est pas nécessaire d’y être à temps plein pour générer un chiffre d’affaire par mois conséquent, même si la rentabilité d’une laverie automatique dépend surtout de son emplacement.

Dans le même style, celui ou celle qui veut investir dans une franchise qui cartonne peut aussi se pencher sur une station de lavage auto. Tout y est également automatisé, ou presque, ce qui augmente la rentabilité. Si on souhaite créer sa boîte, ces deux activités font partie des meilleurs placements à court terme.


Ouvrir une laverie automatique : est-ce rentable ?

Investir dans un lavomatique, ce n’est pas qu’injecter de l’argent dans un projet professionnel. C’est aussi étudier en profondeur :

  1. Les coûts et les financements,
  2. La rentabilité (dans un deuxième temps).

Le bon plan dans un premier temps : cumuler 2 jobs

Quand on se lance dans une telle entreprise, la bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas nécessaire de quitter son job actuel pour cela.

Il suffit d’y passer le matin pour ouvrir et le soir pour nettoyer et prendre la caisse. C’est un système qui permet à l’entreprise de se lancer, sans avoir à payer quelqu’un pour cela, le temps qu’elle soit rentable. Il faut toutefois s’assurer d’être joignable en cas de problèmes.

Les idées pour démarrer sa petite entreprise ne manquent pas. Lisez ceci : trouver son concept de restauration rapide.


Mais au final, quand elle tournera à plein régime, combien pourra-t-elle rapporter ?

Il n’est pas aisé de donner un chiffre, puisqu’il faut prendre en compte la taille de la laverie et son emplacement :

  • en centre-ville,
  • près d’une résidence universitaire,
  • dans un quartier où il y a beaucoup de chambres de bonnes…

Toutefois, il n’est pas rare de générer 5000 euros par mois de revenus en moyenne.

Une fois payé le loyer et les charges, les réparations, il vous reste 30% de cette somme. Pour gagner correctement sa vie, il faut donc trouver une laverie qui fera au moins dix mille euros de CA.

Pour vous aider : les charges variables et les charges fixes à prendre en compte avec l’exemple d’un CA à 25 000 euros / an.

Trouver le bon local

Il n’y a pas de recette miracle. Vous pouvez avoir la plus belle laverie du monde, si elle est mal placée, elle ne vous rapportera rien et au bout de quelques mois, c’est la clé sous la porte. 2 solutions pour éviter cela :

  1. racheter une affaire qui tourne déjà, mais là il faudra avoir des fonds conséquents car les laveries qui marchent bien se vendent cher,
  2. ou bien la créer de toute pièce en trouvant le local idéal.

Il faut faire les petites annonces, les agences immobilières, faire marcher le bouche à oreille, mettre son réseau sur le coup, et pourquoi pas se renseigner auprès des adjudications judiciaires, la liste des liquidateurs étant consultable au tribunal de commerce.

Pour trouver le bon local : les conseils d’un pro !

Source : Alexis Berger

Important : faire les choses dans l’ordre !

Si vous pensez avoir trouvé le lieu idéal, l’opportunité ne se représentera pas deux fois. Il faut donc chercher son local une fois que le projet est bouclé, pour ne pas voir une bonne occasion passée sous son nez. Une solution un peu plus onéreuse consiste à confier la recherche du local à un « chasseur » immobilier.

A vous de lui donner les critères. Il ne faut pas le local soit trop petit : rien en dessous de 30 m2, ni trop grand, cela à peu d’intérêt : au dessus de 50 m2, c’est trop. Rappelez vous que le passage n’est pas le plus important, mais le nombre de personnes qui n’ont pas de machine à laver dans le secteur.

Le financement et les coûts

Le poste budgétaire le plus important est celui de l’achat du matériel. Si vous n’êtes pas un as du bricolage, privilégiez les formules clés en mains, proposées par des vendeurs spécialisés. Tout est livré, installé et prêt à démarrer. Si vos moyens financiers sont limités, il est possible de prendre du matériel en leasing. Au final, cela vous reviendra plus cher que d’en être propriétaire, mais l’investissement de départ sera bien moindre.

Faut-il passer par un prêt ?

De toute façon, mieux vaut privilégier la solution du prêt bancaire plutôt que de financer sa boîte avec 100% d’apport personnel. Ce n’est pas comme cela que les entreprises fonctionnent. Si un banquier vous prête de l’argent, c’est que votre projet est bien ficelé et qu’il y croit. C’est important de trouver des soutiens financiers avant de se lancer.

Sachez qu’il vous faudra quand même 30000 euros minimum pour démarrer dans de bonnes conditions. Et là encore, il ne s’agit que de votre apport personnel, le prêt bancaire devant approcher les 50000 euros avec cette mise de départ.

Qui peut se lancer dans un lavomatique ?

Tout le monde, ou presque. Que l’on soit un manuel, un intellectuel, ou aucun des deux. Toutefois, mieux vaut savoir un peu bricolé et avoir des notions de comptabilité. En effet, il peut fréquemment arriver qu’il y ait de petites réparations pas bien méchantes à faire dans la laverie.

Quant aux comptes, il faudra les faire régulièrement. Savoir se débrouiller permet de ne pas avoir à payer quelqu’un pour faire ces taches et donc de faire des économies, ce qui viendra augmenter la rentabilité de l’investissement.

Ouvrir une station de lavage

Il y a des parts de marché à gagner. Beaucoup de personnes lavent encore leur voiture à la maison. La rentabilité d’une station de lavage auto peut être encore plus importante que celle d’une laverie automatique. Comme toujours, et cela est valable quelle que soit l’entreprise, il faut un business plan à la hauteur de ses ambitions.

Ce qu’il va falloir réussir à chiffrer, c’est le temps nécessaire pour arriver au point mort, c’est à dire le moment où vous ne perdrez plus d’argent à défaut d’en gagner. Après, tout ce qui est au dessus, c’est du bonus.

Compte de résultat succinct (à condition que vous soyez le seul à y travailler)

A cela va s’ajouter l’étude de faisabilité. Il faut connaître le nombre de voitures dans le secteur par rapport à la concurrence qui existe déjà, et ainsi en déduire le nombre de clients potentiels. L’emplacement est donc ici aussi primordial. Il faut être dans une zone où passe de nombreux véhicules, et être visible.

La surface

Elle doit être importante, car il faut que les véhicules puissent manoeuvrer, et puis le matériel prend de la place. Le coût de départ est donc assez important : 100 000 euros pour 100 m2, qui peut être financé en grande partie par le crédit bancaire.

Le chiffre d’affaires d’une station de lavage

D’abord, les avantages :

  • peu de fournisseurs (donc une comptabilité simplifiée),
  • presque pas de stocks (donc pas d’argent immobilisé),
  • pas de crédits à faire aux clients (donc pas d’impayés),
  • pas d’employés ou presque (donc peu de charges et de conflits avec le personnel, mais pour cela, il faudra que le patron exploite la station lui-même : sa présence au quotidien est requise, même si un plein temps n’est pas obligatoire).

Ensuite les dépenses :

Le principal poste de dépense restera le loyer de la station de lavage, ainsi que les dépenses en eau et en électricité. Au moment de l’installation, il se peut qu’il y ait des frais importants pour le retraitement des eaux usées et pour éviter la pollution. Mieux vaut respecter de suite la législation pour ne pas avoir de mauvaises surprises, même chose pour les permis de construire éventuels.

Concrètement, on commence vraiment à gagner de l’argent à partir de la troisième année, surtout si on a un crédit important sur le dos. Et puis, si le premier centre marche, rien ne vous empêche d’en ouvrir un second, puis un troisième…

Opter pour une franchise de station de lavage auto

On peut choisir de racheter une station de lavage qui existe déjà pour ne pas avoir à courir derrière une nouvelle clientèle, et y faire des travaux pour la moderniser, ou bien d’ouvrir une franchise. L’avantage, c’est que tout le travail est déjà pré-maché.

Choisir une franchise n’a rien d’anodin. Les meilleures de l’année, tous secteurs d’activités confondus.

A écouter : les conseils du Chef des Ventes de la franchise Eléphant Bleu : quel apport nécessaire, et surtout quelle rentabilité ?

Mais en échange de ces clés censées générer la réussite, il faut reverser une partie du CA au franchiseur, souvent sous forme de forfait. Celui-ci va quand même en réinvestir une partie pour communiquer.

En plus de cela, il y aura aussi un droit d’entrée à payer, qui peut être minoré ou négociable selon les cas (c’est dans l’intérêt des deux parties). Si vous créez un lieu de toutes pièces, il va falloir quelques mois pour que l’ouverture soit effective, surtout s’il y a des travaux de construction à faire.

Il est quand même bon de se laisser guider par des pros d’un secteur quand on décide d’y investir.

Les franchises les plus connues :

  • l’Eléphant Bleu,
  • Heurtaux,
  • Astikoto,
  • Autobella,
  • Belle et Bio,
  • Cosmeticar,
  • Ecolave,
  • Lavattrans…

La station de lavage ou la laverie automatique peuvent donc rapporter gros, en tout cas vous faire vivre correctement si vous avez une petite structure. Toutefois, la rentabilité viendra essentiellement de votre implication de le projet, et dans l’huile de coude que vous êtes prêt à y mettre pour le faire fonctionner sans faire appel à des travailleurs extérieurs.

Vous chercher d’autres investissements rentables ? A lire aussi :

  1. Acheter en Espagne
  2. Investir dans la bourse chinoise