Pays où investir en 2018: l’Indonésie (Bali et Jakarta) !

Où investir dans l’immobilier dans le monde ? Si vous avez un projet d’achat dans un pays étranger, pourquoi ne pas choisir l’Indonésie ? L’archipel à bien des attraits à offrir aux européens en mal d’exotisme et de soleil. Investir à Bali dans une villa permet de profiter de la douceur de vivre de l’île, et de pouvoir la louer à de riches touristes une partie de l’année. Même chose s’il s’agit d’acheter un appartement de luxe à Jakarta.

Mais est-ce rentable ? Comme toujours quand il s’agit de placer son argent dans la pierre, il ne faut pas acheter n’importe quoi et à n’importe quel prix.


La croissance indonésienne impressionne


Investir en Indonésie c’est profiter d’une croissance qui avance comme un cheval au galop. Que la vieille Europe vous semblera loin… Nous ne sommes pas loin la bas des 6%, qui peut en dire autant au sein de l’union européenne ?

Car le pays consomme beaucoup ce qu’il produit, et n’est donc pas tributaire de ses exportations, contrairement à ses voisins. Ses sols sont riches. Il y a du pétrole et du gaz, et du caoutchouc plein ses forêts. Quant au niveau de vie, il augmente : salaires en hausse, infrastructures de plus en plus nombreuses, constructions de logements de qualité, investissements étrangers en hausse de 20% chaque année…

Mais il y a encore des affaires à y faire avant que le pays n’explose à la hausse. Investir dans l’immobilier à Bali n’a jamais été aussi tendance.


Les arguments contre

Bon, tout n’est pas rose, comme partout. D’abord la corruption, extrêmement développée, qu’il faudra apprendre à gérer, surtout si on ne parle pas la langue. La bureaucratie ensuite qui rend toute transaction immobilière difficile (mais pas impossible).

Les entreprises s’installent de plus en plus en Indonésie


Les entrepreneurs vont là où il y a de la croissance et de l’argent. Pour les entreprises qui trouvent que la Chine est trop chère, c’est là-bas qu’il faut être. Car il y a beaucoup de main d’oeuvre à des coûts qui restent intéressant.

Bon, il y a aussi le climat, ce qui ne gâche rien. Investir en Indonésie, c’est cumuler les avantages. D’autant plus que pour le coup, le choc de simplification voulu dans le pays pour les entreprises étrangères à fonctionner.

Les délais et la paperasse sont raccourcis, et les zones franches et les exonérations fiscales se démultiplient. Apple ne s’y ait pas trompé. Certains chefs d’états en fonction sous nos contrées devraient en prendre de la graine.


Les Français aussi débarquent

Qui a dit que les français étaient frileux ? Même si c’est loin, il y a quand même un sacré marché à prendre, avec une émergence de la classe moyenne comme dans tous les pays en voie de développement : Danone, Michelin, Loréal, GDF, les grands groupes font la queue maintenant.

Il était temps, les entreprises étrangères ayant senti le filon depuis un bon moment déjà, même si comme partout, la crise peut frapper à tout moment, avec plus ou moins de rudesse.


VOUS VOULEZ ACHETER ? louer des appartements: est ce rentable ?


L’immobilier de luxe à Jakarta

L’augmentation des prix est le revers de la médaille. Mais chaque année, ils prennent entre 10 et 30%. Pour les biens d’exceptions à Jakarta, c’est de la folie. Et plus l’appartement est de qualité, plus l’augmentation est importante. L’Indonésie multiplie les millionnaires comme d’autres le pain.

En ce moment, si tout se passe bien, les perspectives de plus values sont ahurissantes, mais c’est dans le haut de gamme qu’il faut aller, car les immeubles « en carton » poussent eux aussi comme des champignons. La bulle immobilière à ce rythme là n’est jamais trop loin. Méfiance donc quand même.

Le marché de l’immobilier à Bali explose


villa d eluxe à baliLes français adorent Bali. On ne peut pas se promener sur l’île sans entendre le doux accent d’un compatriote, son guide à la main. Mais il faut aller voir Ubud et Lovina Beach d’un peu plus près pour comprendre d’où vient ce succès. Les français n’y vont pas pour le surf, mais pour sa végétation luxuriante et pour la gentillesse de ses habitants.

Les promoteurs ont saisi tout cela, et ils sont un bon paquet maintenant à proposer de construire la maison de vos rêves. La villa est livrée clé en mains. Pour des matériaux de qualité, il faudra mettre le prix. Mais pour le projet fou de s’expatrier, le jeu en vaut la chandelle, car avec un peu d’argent, la vie y est idyllique (sans parler des grands restaurants étoilés qui s’y sont implantés).

Quel budget ?

Pour bien vivre, comptez un budget d’au moins 1500 euros par mois et par personne. A ce prix là, vous ne mettrez plus jamais la main à la pâte..

Si l’achat est fait pour louer, les rendements locatifs suivent la courbe, et sont donc élevés. Là encore, la demande est importante, toute l’année, et elle vient du monde entier. Cette source de revenu supplémentaire peut permettre de financer vos quelques mois dans l’année sur place.

Comment acheter ?


Dans tous les cas, il faut passer par un notaire. Comptez 4% du montant de la facture totale. Sachez qu’il y a 2 formules quand on est propriétaire : pour un temps déterminé (jusqu’à 50 ans) et sans limite de temps.

Selon l’option choisie, les frais et impôts seront différents. En tant qu’étranger mieux vaut opter pour le leasehold. Le transfert de propriété perpétuel est réservé aux indonésiens. Il faudra alors passer par un nominé. A déconseiller.

Bali petit paradis. Oui, sauf qu’à trop construire des villas luxueuses dans les rizières, il se pourrait que les touristes aillent voir ailleurs. Il faut donc trouver un juste milieu, et des taux d’emprunts intéressants.